Vous n'êtes pas identifié (connexion)

Centre de recherche

CARRIÈRES

Commis à la recherche

Natalie Le Sage

Liste des opportunités >

BOTTIN

Étude du rôle de la Polo-like kinase 2 et l’alpha-synucléine dans la pathogenèse et le traitement de la maladie de Parkinson

Projet(s) de recherche

L’accumulation intracellulaire des agrégats de la protéine alpha-synucléine (α-syn), appelés corps de Lewy, représente la caractéristique neuropathologique de la maladie de Parkinson (MP). En plus de son accumulation accrue dans les neurones, les agrégats d’α-syn sont capables de se transmettre d’une cellule à une autre, à la manière des protéines infectieuses de type prion. Cette transmission intercellulaire joue probablement un rôle important dans la propagation de la maladie dans le cerveau. Ces observations suggèrent que les approches visant à réduire l’accumulation intracellulaire de l’α-syn ou de stopper sa propagation ‟prionique” représentent des cibles thérapeutiques d’intérêt pour le traitement de la MP et des maladies associées.
À ce jour, les voies de dégradation de l’α-syn restent méconnues et les stratégies qui visent à bloquer son expression se sont avérées inefficaces. Toutefois, nous avons récemment décrit une voie de dégradation unique à l’α-syn, catalysée par l’activité enzymatique de la Polo-Like Kinase 2 (Plk2). Cette découverte offre une opportunité unique de manipuler de manière spécifique les niveaux d’expression de l’α-syn et par conséquent réduire sa toxicité.
Les objectifs de ce projet sont :
1) la caractérisation de la voie de dégradation de l’α-syn catalysée par la Plk2 ainsi que l’identification des différents acteurs impliqués dans cette voie.
2) la manipulation de la voie de dégradation de l’α-syn, catalysée par la Plk2, comme nouvelle cible thérapeutique de la MP.

Ce projet est basé sur l’utilisation d’une combinaison d’approches expérimentales in vitro et in vivo, incluant des techniques à la pointe de la technologie (optogénétique, thérapie génique, microscopie) ainsi que des approches moléculaires (clonage, PCR) et cellulaires (culture cellulaires et cultures de neurones).

Description du poste, des tâches et des responsabilités

Le/la candidat(e) aura la responsabilité de conduire le projet de recherche et de coordonner les différentes collaborations, à l’échelle nationale et internationale, en relation avec ce projet.
La participation active aux réunions hebdomadaires du laboratoire ainsi qu’aux différentes activités scientifiques du Centre de recherche et de la faculté de médecine est requise.

Exigences requises

Les candidats doivent avoir des très bonnes connaissances en neurosciences et en biologie cellulaire et avoir obtenu un doctorat en biologie ou dans tout autre domaine pertinent.
Être motivé(e), curieux (se), rigoureux (se).
Avoir un bon dossier scolaire.
Numéro de l'offre
1162
Date d'affichage
29/06/2017 10:30
Date limite
01/01/2018 17:00
Type d'emploi
Stagiaire postdoctoral(e)
Site
CHUL
Chercheur responsable
Abid Oueslati
Axe
Neurosciences
Adresse d'envoi
Abid.Oueslati@crchudequebec.ulaval.ca
Durée
12 mois
Possibilité de renouvellement
Oui
© 2017 Tous droits réservés Centre de recherche du CHU de Québec