Vous n'êtes pas identifié (connexion)

Centre de recherche

CARRIÈRES

Infirmière de recherche

Louis Lacombe

Liste des opportunités >

BOTTIN

Mylène Riva

Formation
Stagiaire Postdoctorale Banting – Santé autochtone (Université Laval 2011-2012)

Stagiaire Postdoctorale – Géographie de la santé (Durham University, Royaume-Uni; 2008-2011)

Doctorat - Santé publique - Promotion de la santé (Université de Montréal 2003-2008)

Baccalauréat – Géographie (Université de Montréal 2000-2002)

Aucune offre active

Autres opportunités de carrière
Axe principal
Santé des populations et pratiques optimales en santé
Adresse(s)
1050, Chemin Sainte-Foy
Local JS1-17
Québec (Québec)
CANADA G1S 4L8

Téléphone(s)
+1 418-525-4444, poste 81975
Télécopieur(s)
Courriel(s)
Mylene.Riva@crchudequebec.ulaval.ca

Il existe des inégalités systématiques de mortalité, morbidité et de comportements relatifs à la santé entre les populations autochtones et non-autochtones au pays. Une distribution inégale des déterminants sociaux de la santé, p.ex. le revenu, l’éducation, l’emploi, les conditions des logements et des communautés, est sous-jacente à ces inégalités. Par ailleurs, les transformations majeures du nord québécois et canadien laissent prévoir des modifications importantes des conditions de vie des populations nordiques qui auront des impacts sur leur bien-être et leur santé. Or, au sein des populations nordiques, autochtones et allochtones, certains individus et certaines communautés sont en meilleure santé que d’autres. Il est primordial de documenter les déterminants sociaux qui influencent la santé afin d’identifier des leviers d’action pour promouvoir la santé, réduire les inégalités, et anticiper et mitiger les effets des transformations sociales, économiques et environnementales sur la santé et le bien-être.

Mon programme de recherche est interdisciplinaire et est financé notamment par le FRQ-S (chercheur junior 1), les IRSC et ArcticNet (un réseau de centres d’excellence du Canada) (mais aussi par le CRSH, FRQ-NT). Il est développé et conduit en partenariat avec diverses organisations autochtones. Les objectifs sont de :

1.      Identifier les déterminants sociaux pertinents pour la santé des populations inuit (Canada et Groenland) et cries (Québec), aux niveaux individuels et des communautés, et leur changement dans le temps, avec une attention particulière portée aux conditions de logement, un déterminant fondamental de la santé.

2.      Définir avec les communautés inuit, cries, et nordiques des indicateurs de bien-être des communautés afin de suivre les impacts des transformations des environnements nordiques (p.ex. le développement minier et énergétique) sur les communautés et les populations.  

3.      Évaluer les impacts sur la santé d’interventions populationnelles formulées hors du secteur sanitaire et qui modifient les déterminants sociaux de la santé en milieu autochtone, mais aussi en milieu urbain et rural. 

Équipe de recherche

Comme directrice principale, j’encadre une étudiante au doctorat et 2 étudiantes à la maîtrise en santé communautaire. Marie Baron mène une étude à devis méthodologique mixte pour identifier les conditions des communautés qui sont favorables à un vieillissement en bonne santé pour les aînés Inuit au Nunavik et Nunavut, et comprendre les mécanismes à travers lesquels ces conditions influencent la santé de façon positive. Sitraka Ramamonjisoa étudie  le lien entre les conditions des logements et la santé psychosociale et cardiovasculaire chez les populations cries de Eeyou Istchee (terres Cries de la Baie James, au nord du Québec). Dans mon mémoire de maîtrise, Aurélie Maurice s’intéresse à la recherche interventionnelle en santé des populations qu’elle applique pour évaluer les impacts du règlement pour le port du casque de vélo à Sherbrooke sur la pratique d’activités physiques des jeunes. J’encadre comme co-directrice une étudiante au PhD en santé communautaire et une étudiante à la maitrise en Études internationales. Les travaux de thèse doctorale de Thérèse Adamou visent à décrire les tendances temporelles de l’exposition des femmes enceintes Nunavimmiut à des contaminants environnementaux entre 1992 et 2013, et d’identifier les déterminants, notamment sociaux et culturels, de cette exposition. Le mémoire de Maxime Thibault analyse les politiques publiques, les acteurs et le contexte institutionnel du logement social au Nunavik. J’encadre aussi plusieurs assistants de recherche engagés pour travailler sur mes projets de recherche dans l’Arctique canadien, dont un qui évalue l’impacts de l,accèes èa un nouveau logement sur la santé et le bien-être des familles au Nunavik, Nunavut et Nunatsiavut.

Les étudiant(e)s intéressé(e)s à poursuivre des études graduées en épidémiologie ou santé communautaire sur la question des déterminants sociaux de la santé et des inégalités sociales de santé en contexte autochtones, rural ou nordique ou sur l’impact des conditions de logement sur la santé des populations autochtones et allochtones peuvent contacter Mylène pour explorer des possibilités d’encadrement (joindre un cv). Des bourses de recherche pourraient être offertes pour certains projets. 

Publications récentes (voir toutes les publications de ce chercheur)

Riva M, Larsen CV, Bjerregaard P. Association between individual-level and community-level socio-economic status and blood pressure among Inuit in Greenland. International journal of circumpolar health,  2016. 75: 32757
Séguin AM, Apparicio P, Riva M, Negron-Poblete P. The changing spatial distribution of montreal seniors at the neighbourhood level: A trajectory analysis Housing studies,  2016. 31: 61-80
Khan FA, Fox GJ, Lee RS, Riva M, Benedetti A, Proulx JF, Jung S, Hornby K, Behr MA, Menzies D. Housing and tuberculosis in an Inuit village in northern Quebec: a case-control study. CMAJ open,  2016. 4: E496-E506
Ruiz-Castell M, Muckle G, Dewailly E, Jacobson JL, Jacobson SW, Ayotte P, Riva M. Household crowding and food insecurity among Inuit families with school-aged children in the Canadian Arctic. American journal of public health,  2015. 105: e122-32
Lemire M, Riva M, Ruiz-Castell M. Our living ecosystem: what are the interconnections among the elements surrounding us? A classroom-based activity in Nunavik (2012 published in 2015) Journal of aboriginal health,  2015. 9: 25-37
Copeland A, Bambra C, Nylen L, Kasim A, Riva M, Curtis S, Burstrom B. ALL IN IT TOGETHER? THE EFFECTS OF RECESSION ON POPULATION HEALTH AND HEALTH INEQUALITIES IN ENGLAND AND SWEDEN, 1991-2010. International journal of health services : planning, administration, evaluation ,  2015. 45: 3-24
Riva M, Plusquellec P, Juster RP, Laouan-Sidi EA, Abdous B, Lucas M, Dery S, Dewailly E. Household crowding is associated with higher allostatic load among the Inuit. Journal of epidemiology and community health,  2014. 68: 363-9
Riva M, Larsen CV, Bjerregaard P. Household crowding and psychosocial health among Inuit in Greenland. International journal of public health,  2014. 59: 739-48
Pearson AL, Apparicio P, Riva M. Cumulative disadvantage? Exploring relationships between neighbourhood deprivation trends (1991 to 2006) and mortality in New Zealand. International journal of health geographics,  2013. 12: 38
Oven K, Curtis S, Reane S, Riva M, Stewart MG, Ohlemuller R, Dunn CE, Nodwell s, Dominelli L, Holden R. Climate change and health and social care: Defining future hazard, vulnerability and risk for infrastructure systems supporting older people’s health care in England Applied geography (Sevenoaks, England) ,  2012. 33: 16-24
© 2017 Tous droits réservés Centre de recherche du CHU de Québec