Vous n'êtes pas identifié (connexion)

Centre de recherche

BOTTIN

Michel G. Bergeron

Formation
M.D.

FRCPC

Aucune offre active

Autres opportunités de carrière
Axe principal
Maladies infectieuses et immunitaires
Adresse(s)
Centre Hospitalier de l'Université Laval (CHUL)
2705, boulevard Laurier
RC-709
Québec (Québec)
CANADA G1V 4G2

Téléphone(s)
+1 418-525-4444, poste 48753
Télécopieur(s)
+1 418-654-2715
Courriel(s)
Michel.G.Bergeron@crchudequebec.ulaval.ca

Le Dr Michel G. Bergeron est professeur titulaire et directeur du Centre de Recherche en Infectiologie de l’Université Laval, qu’il a fondé en 1974. Il a effectué ses études post-doctorales à l’Université Tufts et au Massachusett’s Institute of Technology à Boston.

Le Dr Bergeron est auteur ou co-auteur de 407 articles scientifiques, de 45 chapitres de livres, de 1 100 présentations ou invitations à divers congrès et symposiums internationaux, et compte 81 participations comme modérateur (chairman) de symposiums.  Dr Bergeron est détenteur de 25 brevets et est principal investigateur ou co-investigateur sur des projets actuels chiffrés à 19 M$.

Ses recherches portent principalement sur le développement de tests à base d’ADN qui permettent l’identification des microbes responsables des infections (et leurs gènes de résistance aux antibiotiques) en moins d’une heure, au lieu des 48 heures comme c’est le cas encore aujourd’hui avec la microbiologie classique. Cinq de ces tests sont déjà sur le marché, pour la détection des streptocoques, staphylocoques, entérocoques,  et C. difficile, suite à l’acquisition par B-D Diagnostic-GeneOhm de la compagnie Infectio Diagnostic que Dr Bergeron a fondée. Combinant génomique, puces à ADN, circuits microfluidiques et nanotechnologie, ses travaux rendront également possible, en moins de 15 minutes dans les cabinets des médecins, la détection de multiples microorganismes suite à l’invention du disque compact diagnostique,  sorte de laboratoire miniaturisé d'identification microbienne par empreinte génétique, pour lequel il a créé la compagnie GenePOC.

Enfin, avec son équipe, il a développé un microbicide vaginal (Condom Invisible®) qui pourrait prévenir la transmission du VIH et des autres maladies transmissibles sexuellement chez les femmes. Ses travaux ont aussi porté sur la pathogenèse de la pneumonie à pneumocoque.

Le Dr Michel G. Bergeron est Récipiendaire du “Frost & Sullivan 2013 North American Entrepreneurial Company of the Year Award in the Molecular Diagnostics Market” - GenePOC Inc. et de médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II, Rideau Hall, Ottawa, 6 février 2012, membre de l’Ordre du Canada (C.M.) pour sa contribution dans le domaine de la microbiologie, officier de l’Ordre du Québec et il a été récipidendaire, tout au long de sa carrière, de nombreux prix prestigieux dont le prix du Québec ‘Wilder Penfield’, le prix Génome Québec 'Biotechnologie du futur’,  le prix de ‘l’Oeuvre scientifique’, le prix ‘Pasteur’ et le prix ‘Médecin de mérite’.

Équipe de recherche

PROFESSEUR :

BERGERON, Michel G.

CHEFS DE PROJET :

BISSONNETTE, Luc

BOISSINOT, Maurice

HULETSKY, Ann

OMAR, Rabeea F.

STEWART, Gale

ETUDIANTS AU DOCTORAT :

BOISSINOT, Karel

Daher, Rana

ETUDIANTS À LA MAÎTRISE :

Girard, Laurie

 

 

PERSONNEL DE RECHERCHE :

BASTIEN, Martine

BERNIER, Marthe

BÉRUBÉ, Ève

BOUDREAU, Dominique

BRESSON, Eva

FRENETTE, Johanne

GAGNON, Martin

HÉLIE, Marie-Claude 

SIMARD, Jean-Luc

Vallée, Marilyse

 
STAGIAIRE POSTDOCT :
 
AHMED OUAMEUR, Amin
 
ADJOINTE ADMINISTRATIVE :

 MERCIER, Guylaine

Publications récentes (voir toutes les publications de ce chercheur)

Bissonnette L, Bergeron MG. Portable devices and mobile instruments for infectious diseases point-of-care testing. Expert review of molecular diagnostics,  2017. 17: 471-494
Maheux AF, Bouchard S, Berube E, Bergeron MG. Rapid molecular identification of fecal origin-colonies growing on Enterococcus spp.-specific culture methods. Journal of water and health,  2017. 15: 239-250
Maheux AF, Bouchard S, Berube E, Bergeron MG. Comparison of MI, Chromocult(R) coliform, and Compass CC chromogenic culture-based methods to detect Escherichia coli and total coliforms in water using 16S rRNA sequencing for colony identification. Journal of water and health,  2017. 15: 353-359
Bissonnette L, Maheux AF, Bergeron MG. CRENAME, A Molecular Microbiology Method Enabling Multiparametric Assessment of Potable/Drinking Water. Methods in molecular biology (Clifton, N.J.) ,  2017. 1620: 141-151
Hanchi H, Hammami R, Gingras H, Kourda R, Bergeron MG, Ben Hamida J, Ouellette M, Fliss I. Inhibition of MRSA and of Clostridium difficile by durancin 61A: synergy with bacteriocins and antibiotics. Future microbiology,  2017. 12: 205-212
Maheux AF, Sellam A, Piche Y, Boissinot M, Pelletier R, Boudreau DK, Picard FJ, Trepanier H, Boily MJ, Ouellette M, Roy PH, Bergeron MG. Use of phylogenetical analysis to predict susceptibility of pathogenic Candida spp. to antifungal drugs. Journal of microbiological methods,  2016. Epub
Raymond F, Ouameur AA, Deraspe M, Iqbal N, Gingras H, Dridi B, Leprohon P, Plante PL, Giroux R, Berube E, Frenette J, Boudreau DK, Simard JL, Chabot I, Domingo MC, Trottier S, Boissinot M, Huletsky A, Roy PH, Ouellette M, Bergeron MG, Corbeil J. The initial state of the human gut microbiome determines its reshaping by antibiotics. The ISME journal,  2016. 10: 707-20
Daher RK, Stewart G, Boissinot M, Bergeron MG. Recombinase Polymerase Amplification for Diagnostic Applications. Clinical chemistry,  2016. 62: 947-58
Maheux AF, Bissonnette L, Huppé V, Boissinot M, Bergeron MG, Dewailly É. The requirements and challenges of a mobile laboratory for onsite water microbiology assessment Water Practice and Technology,  2016. 11: 198-209
Nshimyumukiza L, Douville X, Fournier D, Duplantie J, Daher R, Charlebois I, Longtin J, Papenburg J, Guay M, Boissinot M, Bergeron MG, Boudreau D, Gagne C, Rousseau F, Reinharz D. Cost-effectiveness analysis of antiviral treatment in the management of seasonal influenza A: point-of-care rapid test versus clinical judgment. Influenza and other respiratory viruses,  2016. 10: 113-21
© 2017 Tous droits réservés Centre de recherche du CHU de Québec