Vous n'êtes pas identifié (connexion)

Centre de recherche

BOTTIN

Alain Rousseau

Formation
MD

FRCSC

Aucune offre active

Autres opportunités de carrière
Axe principal
Médecine régénératrice
Adresse(s)
Hôpital du Saint-Sacrement
1050, chemin Sainte-Foy
CUO-Recherche
Québec (Québec)
CANADA G1S 4L8

Téléphone(s)
+1 418-682-7663
Télécopieur(s)
+1 418-682-8000
Courriel(s)

La banque de données de mélanomes uvéaux établie depuis plus de 30 ans, contient plus de 600 cas, ce qui en fait une des banques les plus importantes au pays et en Amérique. Le site privilégié de métastases du mélanome uvéal est le foie dans 90% des cas. Il y a évidence que les métastases se produisent très tôt au cours de la maladie et elles peuvent demeurer silencieuses de nombreuses années (10 à 15 ans) avant de se manifester. Les recherches actuelles visent à déterminer les facteurs de risque qui permettront d’identifier cliniquement les patients à forte probabilité de développer la maladie métastatique. À cette fin, la banque regroupe des informations cliniques cumulées au fil des ans, des photos de fond d’oeil et du matériel biologique (coupes histologiques, lignées cellulaires, prélèvements sanguins, ARN/ADN/protéines). Ce programme vise à développer un test diagnostique génomique du mélanome uvéal en particulier des formes les plus agressives.La banque de données de mélanomes uvéaux établie depuis plus de 30 ans, contient plus de 600 cas, ce qui en fait une des banques les plus importantes au pays et en Amérique. Le site privilégié de métastases du mélanome uvéal est le foie dans 90% des cas. Il y a évidence que les métastases se produisent très tôt au cours de la maladie et elles peuvent demeurer silencieuses de nombreuses années (10 à 15 ans) avant de se manifester. Les recherches actuelles visent à déterminer les facteurs de risque qui permettront d’identifier cliniquement les patients à forte probabilité de développer la maladie métastatique. À cette fin, la banque regroupe des informations cliniques cumulées au fil des ans, des photos de fond d’oeil et du matériel biologique (coupes histologiques, lignées cellulaires, prélèvements sanguins, ARN/ADN/protéines). Ce programme vise à développer un test diagnostique génomique du mélanome uvéal en particulier des formes les plus agressives.

Équipe de recherche

Résidente en ophtalmologie :  Nadia Lihimdi.

© 2017 Tous droits réservés Centre de recherche du CHU de Québec